Il ne faut pas crier victoire avant d’avoir franchi la ligne d’arrivée. Lors d’un meeting universitaire à Eugene (Oregon), le Français Tanguy Pepiot croit avoir course gagnée et sollicite les applaudissements de la foule. Déconcentré et certain de son succès, il oublie totalement que Meron Simon en a encore sous la semelle et ne voit pas qu’il fait un retour à la Marc Raquil.

Quand il regarde le grand écran en face de lui, le coureur de 3000m steeple se rend compte du retour de son adversaire. Trop tard : Pepiot ne peut plus que s’allonger sur le tartan et ruminer son manque d’humilité.