Lors de la virée de San Antonio à Los Angeles, il n’y a pas que Tony Parker qui a souffert. Son coéquipier Aron Baynes, lui, a vécu un cauchemar éveillé lors du premier match de playoffs entre les Spurs et les Clippers, remporté dimanche par les locaux (107-92) au Staples Center. La faute à ce diable de Blake Griffin, qui a martyrisé le pivot australien.

Se faire dunker dessus une fois est une chose, deux fois à la limite, mais à trois reprises, ça frise l’indécence. C’est pourtant la mésaventure vécue dans le troisième quart-temps par le joueur de 28 ans, qui a au moins eu le mérite de tenter de contrecarrer les plans de l’ailier fort All-Star. Sans grande réussite…

Rémy de Souza
@LaSouz