Il y a deux semaines, nous vous avions présenté Lauren Hill. Cette jeune joueuse de basket américaine atteinte d’une tumeur au cerveau inopérable ne rêvait que d’une chose : jouer avec son équipe universitaire.

Et son rêve est enfin devenu réalité dimanche lorsqu’elle est entrée sur le parquet avec ses coéquipières de Mount Saint Joseph pour y affronter l’équipe d’Hiram en match avancé de la première journée. Alors que cette rencontre était initialement prévue le 15 novembre, son équipe avait reçu une dérogation de la NCAA pour avancer le match afin qu’elle puisse y prendre part.

Mieux, c’est Lauren Hill elle-même qui a offert les premiers points à son équipe en marquant le premier panier de sa vie en ligue universitaire avant de recevoir l’ovation du public.

Condamnée par les médecins qui ne lui donnent plus que quelques semaines à vivre, cette jeune américaine refuse de se laisser abattre et n’espère qu’une chose : “que cette rencontre ne soit pas mon dernier match mais bien le premier de ma carrière universitaire