Chelsea, bon tirage ou mauvais tirage, pour le PSG ? L’adage dit qu’il vaut mieux attendre le résultat pour se prononcer. Evidemment, ça n’évite pas les spéculations, les traits d’humour, les réactions et les prédictions. Une étape obligée qui se révèle d’ailleurs parfois plus succulente que le match en lui-même. En France, personne ne s’est vraiment hasardé à établir un favori entre le club de la capitale et le club londonien. Le meilleur exemple ? Le titre de Normand du Huffington Post.

Vu de l’étranger, c’est un peu différent. En Espagne, il n’y a que José Mourinho qui intéresse à travers ce quart de finale. En Italie, où l’on est privé de représentant, on joue aussi sur le combat des fortes personnalités que sont Zlatan Ibrahimovic et le Portugais. Chez nos collègues anglais d’Eurosport, on est déjà dans la prédiction et c’est pour eux le PSG qui passera. Dans la douleur certes, mais il passera.

Les pronostics, c’est bien ça le plus croustillant dans l’histoire. Bien plus que les réactions globalement très policées dans les deux camps disponibles ici ou ici mais que l’on peut résumer par “c’est un tirage difficile, …. (complétez avec le nom de l’adversaire) est une grande équipe mais on a nos chances”.

En fait si, en termes de réactions, il y a aussi ce qu’on imagine et c’est sans doute le plus drôle. Des choses comme ça:

Ou mieux, comme ça. Bien plus parlant que n’importe quelle déclaration sans saveur.

A l’étape suivante, il est temps de se remémorer les bons souvenirs. Celui, par exemple, qui évoque le premier match de José Mourinho en Ligue des champions. C’était face… au PSG en 2004. Une large victoire 3-0 au Parc des Princes. “Comment est-ce possible ?”, se dit le supporter récent du club parisien. Pour répondre, une photo.

Dans l’autre camp (parisien donc), on s’appuiera sur une statistique tout aussi vieille de dix ans. La dernière fois que les Blues ont joué des Français en phase éliminatoire, ils ont perdu.

Bon c’est pas tout ça mais niveau jeu, terrain, qu’est-ce qu’elle peut bien donner cette rencontre ? Le PSG a-t-il plus de chances que face au FC Barcelone l’an dernier ? En tout cas, pas au niveau de la défense qu’il devra mettre à mal.

Et Laurent Blanc? Risque-t-il sa place en cas d’échec alors que Nasser Al Khelaifi a validé (oralement) sa prolongation il y a peu de temps ? Ce match le dira.

Cette fois, c’est bien l’heure des pronostics, des vrais. Histoire de bien remplir ses grilles, voici deux points de vue de spécialistes football qu’il est conseillé de suivre. Lequel ? Bonne question mais a priori, mettez une petite pièce sur Chelsea même si les internautes d’Eurosport.fr donnent le PSG largement vainqueur (63%) de cette double confrontation (plus de 28 000 votants à 16h30).

Allez, réservez vos soirées du mercredi 2 et du mardi 8 avril pour le dénouement. Eux l’ont déjà fait et ils ont hâte.