Disons-le d’emblée, ce n’est pas très fair play de tirer sur une ambulance. Mais c’était prévisible. Une nouvelle défaite du Stade Rennais, exactement comme il y a cinq ans, allait forcément appeler des commentaires et des railleries sur le statut de loser des Rouges et Noirs, privés de trophée depuis 1971.

Et ça n’a pas manqué, au coup de sifflet final de la finale perdue face à Guingamp (2-0) samedi soir, au Stade de France. Revue des tweets que les Rennais devraient éviter pour ne pas déprimer encore plus.

Entre chats noirs des finales, on se comprend.

Elle est facile mais toujours efficace.

Bis repetita.

L’argent ne fait pas le bonheur.

Parfois, si…

La vérité des fois…

Histoire de bus.

Même la police de l’Ile-et-Vilaine y est allé de sa pique.

Et s’il manquait un porte-bonheur à Rennes?

Evidemment, une telle disette, ça inspire.

La salle des trophées de Rennes est lugubre.

Idée pour rebaptiser le stade.

Et si le pire était à venir…

Et puis il y a le hashtag #mafinaleSRFC lancé par le Stade rennais lui-même sur twitter avant la finale. Après la rencontre, les supporters du club l’ont “retourné” pour montrer qu’il l’avait mauvaise après ce nouveau revers.