Une victoire à se rouler par terre. L’Australien Marinko Matosevic a dû patienter jusqu’à son treizième tournoi du Grand Chelem pour enfin remporter un match à ce niveau. Pour fêter l’événement, le 66e mondial s’est roulé joyeusement et allégrement dans la terre battue de Roland-Garros.

L’Australien, vainqueur de Dustin Brown en quatre sets, était le détenteur de la deuxième plus longue série de défaites en tournoi majeur. Matosevic en était à 0-12 dans les tournois du Grand Chelem, seul le Costaricien Juan Antonio Marin (0-17) a fait pire. Cela valait bien de marquer le coup, comme l’a fait le 66e joueur mondial, en se roulant gaîment dans la terre battue du court n°5.