Le fair-play, c’est bien… mais pas toujours. Dans ce match de quatrième division italienne, un joueur va s’en mordre les doigts. Après une faute, il rend le ballon à l’équipe adverse mais le gardien va se trouer.

Tout est bien qui finit bien car dans un nouvel élan de fair-play, l’équipe laissera son adversaire égaliser. On ne pourra pas dire qu’ils n’ont pas été justes.