La mascotte de l’équipe NBA des Toronto Raptors vole la vedette aux joueurs depuis quelques jours. La raison ? Sa chute sur scène devant des enfants hilares tourne en boucle sur internet. Mais Raptors n’est pas la première à sortir de l’anonymat.

Les mascottes font partie intégrante du spectacle lors des grands événements sportifs. Aux Etats-Unis chaque équipe a sa propre mascotte, même au lycée, et les candidats pour jouer ce rôle se bousculent. Pourtant, la vie de mascotte n’est pas toute rose. D’abord, il faut passer des heures dans des costumes encombrants et supporter d’évoluer dans une chaleur étouffante… C’est le prix à payer pour se transformer en peluche géante. Mais ce n’est pas tout ! Adorées par les enfants, les mascottes sont aussi souvent moquées, bousculées et même frappées. Les bagarres entre mascottes ne sont pas rares avant les matches ou pendant les temps-morts, elles sont même souvent prévues à l’avance, ça fait partie du spectacle et ça fait rire le public.

Une chute et c’est le succès assuré

Mais ce qui fait encore plus rire le public ce sont les chutes, les gaffes et tous ces ratés imprévus. Demandez à la mascotte des Toronto Raptors ce qu’elle en pense ! Spécialiste des loupés, elle doit encore entendre résonner les rires des enfants après sa rupture du tendon d’Achille qui l’a faite chuter sur scène il y a quelques jours. Mais ce n’est rien à côté des éclats de rire qui avaient accompagné sa chute dans les escaliers il y a quelques années. Ne les jugez pas vous aussi, vous riez devant ces images !