Le karaté est une discipline qui se pratique obligatoirement à deux. Sans partenaire, un instructeur a décidé de faire appel à un singe. Ce dernier, kimono sur le dos, se soumet volontiers à l’exercice. Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il s’exécute de façon assez impressionnante. Sous les ordres du karatéka, le gorille enchaîne les combinaisons gagnantes.

Obligé de sauter car plus petit que l’homme, le singe n’en est pas pour autant perturbé. Au contraire. Plus les secondes défilent, plus nous sentons l’animal concentré et déterminé. Peut-être une source d’inspiration pour nos karatékas français qui s’apprêtent à partir à Budapest pour les championnats d’Europe (du 9 au 12 mai) ?