Banni de toutes compétitions sportives, Lance Armstrong semble avoir trouvé un nouveau terrain d’expression : la musique ! Le roi de la pédale a prouvé qu’il était tout aussi à l’aise à la batterie que sur un vélo. Le coureur Américain a pu se défouler le 21 avril dernier à Austin, dans son bon vieux Texas natal.

Armstrong s’est distingué lors du Festival de reggae d’Austin en jouant quatre morceaux avec ses amis du groupe nommé Lance Herbstrong. Joints à la bouche, feuille de cannabis sur le logo du groupe, mais surtout une chanson appelée “legalize it”, Lance Herbstrong ne cache pas ses convictions.

>