Vous imaginez François Hollande interpeller Karim Benzema sur twitter pour savoir dans quel stade il voudrait marquer son plus beau but lors de l’Euro 2016 en France? Tout ça dans le but de prouver au monde que les travaux avancent dans les temps?

Non et bien, c’est ce qui s’est passé cette semaine au Brésil entre la présidente Dilma Roussef et trois figures emblématiques: Neymar, Ronaldo et Kaka.

A l’occasion de l’inauguration du stade de Natal, elle a entamé un dialogue sur twitter. Un dialogue qui a tout d’une opération de communication, alors que le pays fait face à des critiques sur l’avancement des travaux. Le voici ci-dessous avec les traductions.

“La préparation de la #coupedescoupes accélère, Ronaldo. Un stade de plus livré hier, bientôt les 12 seront prêts.”

“C’est ça Dilma. On livre des stades modernes et sûrs qui rendront belle la #coupedescoupes et amèneront toujours plus de public au football.”

“Que c’est bien Ronaldo. Alors maintenant, Neymar. Dans quel stade voulez-vous marquer votre plus beau but.”

“Ah Dilma, j’échange les buts contre les victoires. L’important c’est que la sélection gagne et donne du bonheur aux Brésiliens.”

“Et sur le terrain, Dilma, nous donnerons le maximum et avec l’appui des supporters nous irons chercher cette #coupedescoupes.”

“Le peuple brésilien sera là, Neymar. Maintenant Kaka, le monde s’agite dans l’attente de la #coupedescoupes non ? “

“Oui, Dilma. Jamais une Coupe du monde n’avait vendu autant de billet si tôt. Le football revient sur ses terres, le Brésil.”

“C’est sûr Kaka. Nous allons recevoir les touristes du monde les bras grands ouverts et avec des infrastructures bien préparées.”

“Merci pour la conversation Ronaldo, Kaka et Neymar. Le monde a rendez-vous au Brésil pour la #coupedescoupes.”