Après près de 12 mois d’attente, ça y est, le moment que vous attendiez tous est enfin arrivé ! Tout en muscles et en testostérone, ils s’exposent de nouveau sur papier glacé… De qui vous parle-t-on ? Des sportifs choisis pour apparaître dans le calendrier des Dieux du Stade version 2014 bien sûr !

Comme le veut la tradition les rugbymen du Stade Français sont encore une fois à l’honneur dans cette édition. Outre Alexandre Flanquart, le deuxième ligne du club, qui a les honneurs de la couverture, Julien Dupuy, Jules Plisson, Hugo Bonneval, Sylvain Nicolas, Jérôme Porical et Olivier Missoup ont aussi été photographiés par Fred Goudon. Et pour que le plaisir des yeux soit total, les rugbymen ont invité quelques sportifs célèbres à se joindre à eux. Le très baraqué Nikola Karabatic, les footballeurs Yohan Cabaye, Olivier Giroud et Rio Mavuba ou encore le boxeur Alexis Vastine ont accepté de tomber la chemise (et pas que !) pour la plus grande joie de la gent féminine.

Des critères discutables

Mais si tous ces sportifs apparaissent clairement à leur avantage, il faut reconnaître que les modèles choisis ont tous eu la chance de voir de bonnes fées se pencher au-dessus de leur berceau à la naissance. Beaux, musclés et plein de virilité, ils n’ont pas à rougir de leur physique et égayeront les mois les plus tristes de celles et ceux qui s’offriront le calendrier. Bizarrement beaucoup d’autres sportifs n’ont pas été invités à poser pour ce genre de calendrier… Trop poilu, trop musclé, trop maigre, trop gros, trop jeune, trop vieux, trop piercé, trop tatoué, trop casé ou tout simplement trop vu…Le Buzz a listé les raisons pour lesquelles certains de vos sportifs préférés n’auraient pas leur place dans le calendrier des Dieux du Stade ou ses équivalents.