Le CFC, célèbre émission de Canal+, avait de bonnes raisons d’être contente de son scoop. Mais sûrement ne s’attendait-elle pas à ce que son interview avec Mourinho fasse encore parler, 48 heures après sa diffusion, jusqu’à Istanbul, où Chelsea va affronter Galatasaray en Ligue des champions mercredi. Dans la conférence de presse d’avant-match, mardi, le Special One s’est dit furieux après la diffusion des images d’une conversation privée avec le patron de Hublot. Celle où il affirmait ne pas avoir d’avant-centre, ironisait sur l’âge d’Eto’o (35 ans au lieu de 32) et regrettait que Falcao joue devant 3000 personnes . Du lourd. Du sulfureux . Sauf, affirme Mourinho, que c’était du off.

Cette video très croustillante, que Canal+ avait diffusée après l’entretien de six minutes où il était essentiellement question du PSG et de mercato , n’était plus visible sur les sites de la chaîne dans les minutes suivant la diatribe de Mourinho. Dimanche, au moment de sa diffusion, les journalistes de la chaine assuraient : “il nous voit, il voit qu’il y a la caméra mais il est nature“.

Dans cette vidéo – que vous trouverez sur un tas de plateformes bien connues – on voit Mourinho tout sourire, avec un dirigeant de la marque de montres de luxe, filmé de face à courte distance. L’attitude du dirigeant montre alors que les deux hommes se savent filmés. Ils affichent leur complicité. Mais il n’est alors question que du surnom du coach portugais…

Dans le plan suivant en revanche, Mourinho est de dos et peut de bonne foi plaider l’absence de lucidité face à la présence de la caméra. C’est là qu’il dit : “Nous n’avons pas de buteur“. Et dans un troisième plan, Mourinho est filmé de face, en légère contre-plongée et en contre-jour. De près, c’est une évidence, mais son langage corporel, le temps qu’il prend pour répondre, et son phrasé spontané sont clairement ceux d’une discussion à la bonne franquette et de propos, a priori, non destinés à une diffusion.
Si, comme l’indique le CFC, Mourinho ne pouvait pas ne pas voir la caméra, peut-être celui-ci pensait-il que les équipes de la chaîne tournaient des plans de coupe, comme cela est courant sur ce type de reportage.

Autre option, à ne pas écarter : que tout cela ait été réalisé avec la complicité de tout le monde. On n’aura jamais autant parlé de la marque Hublot. On n’aura jamais autant parlé du CFC. Et si la conséquence de cette séquence est d’avoir un Samuel Eto’o peut-être choqué et vexé par les propos de son entraîneur, on peut aussi la lire de cette façon : Mourinho fait comprendre à ses dirigeants qu’il a besoin d’un buteur (Falcao ?), Mourinho fait comprendre à Samuel Eto’o qu’il va être très difficile de prolonger. Et Mourinho fait comprendre à tout le monde que Chelsea est bel et bien un outsider dans les compétitions où il est engagé. Et que quels que soient les résultats des Blues cette saison, s’ils sont bons, ils seront le produit des compétences de Mourinho.