Evidemment, c’est un montage. Il a été réalisé par Trent Stellingwerff, chercheur au Canadian Sport Institute, et l’a publié sur son compte Twitter (@TStellingwerff). Non, Mutaz Essa Barshim n’a pas sauté au pied d’un panier de basket. Mais cette mise en perspective ne peut que vous impressionner. Effacer une barre à 2,43 mètres de hauteur, comme Barshim l’a fait à Bruxelles il y a peu, c’est se rapprocher sérieusement d’un arceau à 3,05 mètres quand le corps du sauteur est à son firmament.

Si ça ne vous parle toujours pas, mettez-vous au pied d’un but de football. La barre est à 2,44 mètres. Et imaginez qu’un homme, Javier Sotomayor, l’a déjà franchie. Le Cubain est recordman du monde de la spécialité depuis 1993 avec un bond à 2,45 mètres.