Pari perdu, pari tenu ! Richard Branson n’a qu’une parole. En 2010, le patron de l’écurie Virgin avait parié qu’il finirait devant celle de Tony Fernandes, patron de Lotus. Manque de chance, Lotus terminait la saison à la 10e place, devant Virgin, 12e. Trois ans après, Richard Branson s’est employé à tenir sa promesse et a donc enfilé le costume d’hôtesse sur un vol de plus de cinq heures entre Perth (Australie) et Kuala Lumpur (Malaisie).

Rouge à lèvre, collants et uniforme d’hôtesse, le fondateur de Virgin s’est métamorphosé mais a tout de même conservé son fameux bouc. Le perdant du pari a donc assumé, servant boissons et repas au gagnant et très hilare Tony Fernandes. Plus qu’un supplice pour Richard Branson, cela ressemble à un joli coup de communication !

>