Certains fracassent des raquettes, d’autres cassent leur banc, hurlent ou insultent l’arbitre, Richard Gasquet, lui, balance ses chaussettes ! Très énervé après la perte du premier set au tie-break lors de son huitième de finale de l’US Open face à Milos Raonic, le Biterrois a profité du changement de côté pour changer de chaussettes et évacuer sa frustration.

Surprenant mais efficace puisqu’il s’est ensuite repris pour gagner ce match en cinq sets (6-7, 7-6, 2-6, 7-6, 7-5), sauvant même une balle de match dans le jeu décisif de la quatrième manche. Un véritable soulagement pour le Français qui n’avait plus atteint les quarts de finale d’un Grand Chelem depuis six ans (demi-finale à Wimbledon en 2007). C’est seulement la deuxième fois de sa carrière en 17 tentatives que Richard Gasquet passe le cap des huitièmes de finale dans l’un des quatre majeurs. Il affrontera David Ferrer, sa bête noire, pour une place en demi-finales.