Les petits malins qui s’amusent régulièrement à pirater les pages de l’encyclopédie Wikipédia ont encore frappé. Cette fois, sur la page des Rockets de Houston.

Le “buzzer beater” somptueux de Damian Lillard pour achever la franchise texane au premier tour des playoffs les a visiblement inspirés. Ils ont décidé de “nommer” le joueur des Blazers de Portland propriétaire des Rockets.

Il faut dire que son panier à la dernière seconde donne envie de l’avoir dans son camp…

Plus d’infos sur basketsession.com