C’est loin d’être une facétie. Si ce patineur britannique se présentera sur la glace des Jeux Olympiques de Sotchi avec une clé USB greffée sous son torse ce sera pour des raisons médicales. “Ce n’est pas très beau, et c’est vraiment dégoûtant. Je peux la bouger sous ma peau … “ raconte Nick Buckland. Cette dernière lui a été implantée après que les médecins ont découvert qu’il souffrait d’une tachycardie en 2010. Son rythme cardiaque s’est emballé lors d’un entraînement aux JO de Vancouver.

Grâce à cette clé USB greffée sous la peau, les médecins ont déterminé l’origine de ces troubles. “Ils ont découvert que c’était un nerf qui causait une sorte de court-circuit. Ils l’ont alors brûlé, et depuis tout va bien” explique Nick Buckland. “C’est un grand soulagement pour moi car je peux désormais patiner sans avoir cette angoisse dans la tête.” Son calvaire n’est pas entièrement terminé puisqu’il doit conserver cette clé USB au moins jusqu’aux Jeux de Sotchi.