CYCLISME – Un acte incompréhensible. Dimanche lors du Tour de la Réunion, un homme a volontairement jeté des barrières de sécurité au sol et fait chuter de très nombreux coureurs qui arrivaient à vive allure.

L’homme en question est le père d’un coureur, Jonathan Boyer, qui avait chuté lors de cette première étape. Et c’est de là que vient sa colère : alors qu’il a demandé aux organisateurs d’arrêter la course, il n’a pas obtenu gain de cause.

En guise de vengeance, il a alors violemment jeté des barrières sur la chaussée, blessant plusieurs coureurs (et un jeune spectateur qui a eu “le bout du pouce gauche sanctionné”).

Lancé en plein sprint, le peloton de tête n’a pu éviter les obstacles. Six coureurs ont chuté et ont été blessés. L’un d’eux souffre de côtes cassées. Seuls quatre coureurs de ce groupe ont pu franchir la ligne d’arrivée, “tous les autres coureurs (ont) été dérivés sur le parking des coureurs” explique le comité régional de cyclisme de La Réunion dans un communiqué.

Les organisateurs ont décidé de ne pas comptabiliser les chronos de cette étape. Et le peloton est reparti ce lundi matin à 9 heures pour la deuxième étape.