Ancien pilote de l’aviation militaire suisse, Yves Rossy s’est depuis reconverti dans une autre activité: traverser des éléments naturels d’importance comme la Manche ou le Grand Canyon à l’aide d’une aile propulsée par quatre petits réacteurs.

Cette fois-çi, le Suisse s’est attaqué au Mont Fuji au Japon qu’il a traversé à neuf reprises. Un exploit de taille, d’autant plus qu’il a guidé son aile motorisée uniquement avec les mouvements de sa tête et son corps, tout cela à une vitesse de 300 km/h !

L’aviateur suisse n’a pas pu cacher son émotion en conférence de presse, ajoutant que c’était “un privilège d’être une petite moustique autour de cette grande montagne “