NATATION – A 21 ans, Santo Condorelli participe à ses premiers Jeux Olympiques avec le Canada mais ce nageur, encore méconnu du grand public, risque de surprendre les téléspectateurs du monde entier. Après s’être échauffé sur le 4×100 m avec ses partenaires du relais dimanche, Condorelli débutera mardi matin ses épreuves individuelles par les séries du 100 m nage libre.

Avant de se lancer dans l’eau, le nageur canadien a un drôle de rituel. Si le tennisman Rafael Nadal remet son short avant un service ou le rugbyman Dan Biggar se lance dans une drôle gestuelle avant de buter, Santo Condorelli adresse tout simplement un doigt d’honneur à son papa.

Non, il n’insulte pas les supporters présents dans les tribunes mais c’est sa manière à lui de se concentrer depuis ses huit ans. Il a mis en place ce rituel avec son père de coach. “Tu dois construire ta confiance toi-même et dire ‘fuck’ à tous tes adversaires. A chaque fois que tu seras derrière le plot de départ, fais-moi un doigt d’honneur et je te le rendrai“, a expliqué le paternel à The Canadian Press.

Ce geste déplacé a valu au sprinter quelques soucis par le passé. Il a dû écrire une lettre d’excuses après avoir choqué des téléspectateurs après une compétition nationale en 2012. Aujourd’hui, il continue son rituel plus discrètement en ajustant ses lunettes avec son majeur. Pour le voir à l’œuvre, rendez-vous mardi à 18 heures pour le début des séries du 100 m nage libre.

Jonathan MURCIANO

@JoMurciano