Claudio Ranieri a fait tout ce qu’il a pu depuis son banc pour pousser ses joueurs dimanche soir. L’entraîneur de l’AS Monaco, accroché par le PSG (1-1), s’est époumoné quatre-vingt-dix minutes durant, à coup de “Montez, montez”, “Allez, allez” où même de sifflements incessants en direction de ses joueurs.

Canal Plus avait eu la (mauvaise?) idée de mettre un micro tout près de l’Italien. Du coup, on n’a entendu que lui oui presque. Ça n’a pas été du goût des téléspectateurs qui auraient sans doute préférer entendre un peu plus l’ambiance du Stade Louis II, un tantinet plus chaude que qu’à l’habitude.

Au milieu de très nombreuses critiques et autre noms d’oiseaux, pour un entraîneur pourtant très apprécié, ils ont été inspirés. Revue de tweets.

On s’inquiète pour les voisins et les joueurs

Les hypothèses les plus improbables circulent…

Ça expliquerait même l’égalisation de Monaco…

Et l’imagination fait le reste…

La conséquence inéluctable de tout ça