Florian Thauvin, plus jeune joueur à obtenir le Ballon de Plomb, connaîtra sans doute bien plus de succès que ses prédécesseurs. Son talent parle pour lui et il lui reste simplement à prendre un peu de… plomb dans la cervelle. Si en revanche ça tourne mal pour lui, voici ce qui l’attend.

FAIRE DANS LE CHEVAL COMME FRANCIS LLACER (Ballon de Plomb 2003)

Le premier vainqueur. Il avait devancé Cyril Rool et Talal El Karkouri (ça ne nous rajeunit pas hein ?). Quand il a été élu, l’ex-joueur du PSG avait déjà arrêté sa carrière depuis quelques mois suite, entre autres, à des déboires financiers. On l’a revu dans le monde du foot en 2005 quand il a accompagné Luis Fernandez au Beitar Jerusalem. Il fait depuis dans le cheval. Après avoir dirigé un centre équestre en Seine-et-Marne, il a racheté Horse Land, un complexe équestre de luxe qui n’a jamais fonctionné. Courage Cisco !

OUVRIR UN GLACIER ET ECHAPPER A UN ENLEVEMENT COMME FABRICE FIORESE (2004)

Lauréat en 2004 quand il évoluait au PSG, Fabrice Fiorèse a pas mal bourlingué par la suite : OM, Al Rayyan, Lorient, Amiens, Troyes… Il est ensuite devenu dirigeant du club amateur de Saint-Tropez (ah les paillettes !) et y a ouvert deux magasins de chaussures. Le commerce, c’est finalement ce qui est aujourd’hui sa seconde vie lors de laquelle il a connu une belle frayeur avec un enlèvement, souvenez-vous. Le joueur a ouvert l’an dernier un magasin de glaces à Annecy.

JOUER POUR LE CANCRE DE LA LIGUE 1 COMME BENOIT PEDRETTI (2005)

Neuf ans après son Ballon de Plomb, résultat de ses échecs à Marseille et Lyon, Benoit Pedretti (33 ans) joue encore en Ligue 1. Dans la foulée de sa “récompense”, il avait fait le choix de rejoindre Auxerre pour se relancer. Opération réussie puisqu’il a ensuite fait les beaux jours de Lille pendant deux ans. L’été dernier, il a posé ses valises à Ajaccio pour retrouver du “temps de jeu” et “prendre du plaisir”. Ça sera très probablement du côté de la Ligue 2 qu’il s’amusera l’année prochaine.

VEGETER A LA 15E PLACE DE LIGUE 2 COMME BERNARD MENDY (2006)

Bernard Mendy (32 ans) n’a pas envie de raccrocher non plus. Huit ans après son Ballon de Plomb, obtenu sous les couleurs du PSG (décidemment !), et des passages par Bolton, Hull City et Odense au Danemark, le défenseur joue toujours mais en Ligue 2, avec Brest. Enfin, jouer, c’est un bien grand mot. Il grappille quelques minutes de jeu par-ci par-là : cinq matches dont seulement deux comme titulaire. Le club breton galère à la 15e place mais lui continue de se motiver à sa manière. Exemple récent avec Brest-PSG en Coupe.

SQUATTER UNE INFIRMERIE TUNISIENNE COMME MATT MOUSSILOU (2007)

Matt Moussilou est sans doute l’exemple à ne pas suivre pour Florian Thauvin. Depuis qu’il a décroché le Ballon de Plomb, l’attaquant franco-congolais n’a pas réussi à se fixer. Après son passage éclair à l’OM, il a quitté le Qatar où pourtant il brillait pour retenter sa chance à Nice. Raté. Boulogne-Sur-Mer ? Raté. Lausanne ? Raté aussi. Il est aujourd’hui en Tunisie au Club Africain. Blessé depuis octobre, il vient seulement de réintégrer le groupe. Quand ça ne veut pas…

PARTIR A LA CONQUETE DE L’OUEST COMME FREDERIC PIQUIONNE (2008)

Frédéric Piquionne a marqué quelques buts en Angleterre (Portsmouth, West Ham) après son Ballon de Plomb avec Lyon. Mais l’ancien stéphanois s’est ensuite montré moins efficace. Il est du coup retombé dans l’anonymat à Doncaster avant d’embarquer pour Portland vivre le rêve américain. Mais après un but en 22 matches, le joueur de 35 ans s’est retrouvé sans contrat. Finalement, on a appris il y a quelques jours qu’il rempilait pour un an avec le club de l’Oregon.

SE SIGNALER UNIQUEMENT PAR DES PROPOS HOMOPHOBES COMME MATEJA KEZMAN (2009)

La Russie, la Chine, la Biélorussie… après son départ du PSG, le Serbe n’a pas vraiment marqué par ses performances en club. Il ne s’est imposé nulle part avant de raccrocher en 2012. Aujourd’hui, il est directeur sportif du club du FK Vojvodina, actuel 5e du championnat serbe. Mais c’est surtout par une sortie homophobe violente l’été dernier que Kezman s’est rappelé au bon souvenir du monde du foot en déclarant que l’homosexualité était “une maladie qu’il ne fallait pas promouvoir”. La vieillesse…

JOUER LES GRANDS FRERES EN CFA COMME YOHAN DEMONT (2010)

Quand il a reçu son Ballon de Plomb, Yohan Démont avait déjà 32 ans. L’âge de la raison mais pas pour lui, caractériel impliqué dans une bagarre et qui se blesse en s’énervant tout seul. Aujourd’hui, le défenseur est toujours à Lens qu’il n’a jamais quitté. Il a connu des saisons pleines en Ligue 2. L’été dernier, le club n’a pas renouvelé son contrat mais il a rejoint l’équipe de CFA en attendant une reconversion dans son club de toujours.

PORTER UN NEUVIEME MAILLOT DIFFERENT A 25 ANS MOUSSA MAAZOU (2011)

Monaco, Bordeaux, Le Mans… On ne peut pas dire que Moussa Maazou n’a pas tenté sa chance. Il l’a eu jusqu’à ce que les clubs se rendent compte de son vrai niveau. Depuis son Ballon de Plomb, l’attaquant du Niger a continué à voyager. Après un passage par l’Etoile du Sahel en Tunisie, il a rejoint le Vitoria Guimarães au Portugal. Le neuvième club de sa carrière à… 25 ans. Après 12 rencontres et deux buts, on annonce déjà son départ dans la presse portugaise. Normal.

ENQUILLER LES BUTS ET LES TITRES AU KOWEIT COMME ISSAM JEMAA (2012)

Son Ballon de Plomb, il le devait à des relégations successives avec Lens puis Auxerre et six mois catastrophiques à Brest. A l’été 2012, il a donc quitté la France où il n’a brillé que sporadiquement pour Al Kuwait. L’air du Moyen-Orient lui a visiblement fait du bien puisqu’il a remporté deux Coupes de l’AFC et un titre de champion du Koweït avec à la clé le titre de meilleur buteur. A 29 ans, c’est une seconde jeunesse.

PHILIPPE DA COSTA