Les inconditionnels de l’Olympique de Marseille ont dû écarquiller les yeux mercredi matin s’ils étaient devant I-télé. Invité du journaliste Bruce Toussaint en tant que candidat à la mairie de Marseille aux prochaines municipales, Pape Diouf a concédé avoir frémi devant la prestation du PSG à Leverkusen (0-4) mardi soir. Non sans prendre des pincettes.

“Je vais faire un petit aveu qui va peut-être m’enlever quelques petites voix, a-t-il dit. C’est la première fois cette saison, depuis tant d’années, qu’en regardant les matches du PSG, je frémis un tout petit peu de plaisir. Parce qu’il y a quand même du grand football.”

Interrogé sur les chances du club de la capitale de remporter la Ligue des champions, l’ancien président de l’OM s’est toutefois montré plus prudent. “Ils sont en mesure de faire ça mais il y a de l’adversité (sic) en face”. Le dernier sondage lui donnait 4% des intentions de votes. Et maintenant ?