MASTERS 1000 CINCINNATI – Une scène cocasse s’est déroulée lors d’une rencontre du deuxième tour entre Nick Kyrgios et Alexandr Dolgopolov. A 4-3, 40-A, l’Australien, interloqué, demande à son adversaire la couleur des balles. L’Ukrainien lui répond alors qu’elles sont rouges. Problème, ce sont des balles destinées au tournoi féminin. Au delà de la différence du logo, ce sont des balles plus rapides que celles utilisées sur le circuit ATP. La même mésaventure était arrivée à Andy Murray l’an dernier à Miami. L’Écossais avait alors pesté, pour changer.

NK : “Elles sont de quelle couleur (les balles pour femmes) ?”
AD : “Rouge”
NK : “C’est rouge aussi…”
NK : “Hum, elles sont toutes rouges.”

“Les femmes utilisent une balle régulière. Les hommes utilisent une balle lourde (extra feutrée), ostensiblement pour ralentir le jeu masculin” a précisé Tumaini Carayol sur Twitter.

C’est finalement Kyrgios, 23e joueur mondial, qui s’est imposé en deux sets (6-3, 7-6) pour retrouver Ivo Karlovic, tombeur de Jo-Wilfried Tsonga au premier tour.

Jérôme Préveirault
@JeromePrev