D’habitude si respectueux des traditions, Roger Federer a provoqué la colère des organisateurs de Wimbledon. La raison de leur courroux : les semelles orange fluo arborées par le Suisse lors de son premier tour. So shocking !

Très attachés au respect de la tenue blanche, obligatoire depuis 1963, les organisateurs du tournoi ont moyennement apprécié l’initiative de l’équipementier Nike d’inclure des notes de couleur vive dans la tenue de ses joueurs. Mais si Roger Federer a, selon la chaîne américaine ESPN, été prié de changer de chaussures pour la suite du tournoi, les shortys orange de Maria Sharapova et de Serena Williams ont pour l’instant été épargnés. Mais attention à eux car à Wimbledon on ne badine pas avec les règles !