A peine arrivé, déjà insulté. Ronaldinho avait sans doute rêvé d’un meilleur accueil dans son nouveau club mexicain de Queretaro. Dans le genre de son interview à la télévision la semaine dernière. Le Brésilien a en effet essuyé des insultes racistes (“singe brésilien”) et pas de n’importe qui puisqu’il s’agit d’un ex-homme politique local.

Les insultes sont venues de l’ancien secrétaire du développement social de la ville, Carlos Nunez Manuel Trevino. “J’essaie d’être tolérant, mais je déteste le football, et la bêtise que ce sport provoque chez les gens. Ce que je déteste encore plus, ce sont ces supporters qui hurlent, qui envahissent les avenues et retardent mon retour à la maison de deux heures. Et tout ça pour voir un singe. Brésilien, un singe brésilien. C’est un cirque ridicule”,  a dit l’ancien responsable mexicain, sur un message Facebook qu’il a ensuite effacé.

La direction du club de l’ancien joueur du PSG a déjà réagi à ces offenses, exigeant “une sanction exemplaire”. “Le racisme, la xénophobie, l’inégalité entre les sexes et d’autres pratiques discriminatoires sont une forme de violence que nous devons éradiquer de la société”, a communiqué la direction du Querétaro.

Plus d’infos foot sur Foot123.fr