Qui dit 1er avril dit forcément poisson d’avril. Evidemment, les blagues ont fusé toutes la journée. Certaines sont faciles à démasquer mais d’autres sont beaucoup plus subtiles. On vous a fait une sélection des meilleurs canulars recensés aujourd’hui.

 

Wayne Rooney porte un tatouage de Liverpool

Né à Liverpool mais ardent supporter d’Everton où il a débuté chez les professionnels, Rooney aurait été photographié avec l’écusson des Reds et les lettres “YNWA” (You’ll Never Walk Alone, la chanson fétiche des supporters) tatoués sur le bras. La raison ? Un pari perdu avec un ami, d’après le tabloid Daily Star. En effet, l’attaquant de Manchester United aurait assuré qu’il était certain de marquer à Anfield. Si les Red Devils ont effectivement gagné chez le rival honni (2-1), c’est l’Espagnol Juan Mata qui a permis à son équipe de l’emporter, ce qui aurait contraint “Wazza” a s’exécuter.

Crédibilité : 0%. Un tabloid anglais qui raconte qu’un joueur fan d’Everton, désormais leader de Manchester United, aurait accepté de se faire tatouer un symbole du Liverpool FC sur une partie visible de son corps, ça ne tient pas la route deux secondes.

 

Zlatan Ibrahimovic bientôt Français 

Suite à ses propos sur la France, ce “pays de merde”, Zlatan Ibrahimovic devait bien faire quelque chose pour restaurer sa cote de popularité. Metronews a publié un article avec des déclarations de l’attaquant du PSG recueillies par le journal Krissprols : “Je me plais à Paris, ma famille aussi, et je me vois longtemps là-bas. Après ma carrière aussi ? Pourquoi pas. Le président m’a déjà parlé de devenir ambassadeur du club. Mais je lui ai répondu que j’avais encore 10 ans à jouer avant de m’arrêter ! (Sourire)”. Le quotidien a également demandé l’avis d’un certain Maître Poisson du cabinet d’avocats d’Avril : “Le critère sportif fait partie des cas de figure possibles. Si j’étais son avocat, je lui conseillerais d’utiliser la langue de Molière pour ses prochaines insultes, sur et en dehors du terrain”.

Potentiel crédibilité : 10%. Les noms utilisés empêchent d’y croire très longtemps. Pourtant, à quelques jours d’OM/PSG, l’idée était bien trouvée.

 

Roland-Garros à Disneyland Paris à partir de 2020

Avec les difficultés rencontrées quant à l’extension de son domaine, Roland-Garros pourrait quitter la Porte d’Auteuil pour Marne-la-Vallée. We Love Tennis a donc twitté que le tournoi allait changer d’écrin, choix officiellement validé par la Fédération Française de Tennis.

Potentiel crédibilité : 50%. Un déménagement du Grand Chelem français a été plusieurs fois évoqué et cette possibilité est tout à fait plausible, même si elle n’est plus dans l’air du temps.

 

Oleg Tinkoff engage Lance Armstrong comme directeur sportif

Jamais en manque d’imagination pour faire parler de lui et de son équipe, Oleg Tinkoff a eu la brillante idée d’annoncer l’engagement de Lance Armstrong en tant que directeur sportif d’Alberto Contador.

Potentiel crédibilité : 60%. Quelques jours après avoir licencié Bjarne Riis, le magnat russe serait bien capable d’entamer une opération de réhabilitation de l’ex-septuple vainqueur du Tour de France.

 

Les clubs de Ligue 1 transformés en franchises à l’américaine

Sport & Style a publié un article selon lequel la Ligue de Football Professionnel aurait consenti la vente de droits TV à l’international à BeIN Sports, à condition que la Ligue 1 s’américanise à partir de 2018. Pour attirer le public de l’autre côté de l’Atlantique, Frédéric Thiriez aurait donc proposé de marketer le championnat de France à l’image des franchises NBA : “Les clubs ont accueilli notre idée avec enthousiasme. Les supporteurs aussi. Nous savons l’attachement des fans de foot à l’identité de leur club, et nous avons voulu les associer à notre démarche”.

Potentiel crédibilité : 70%. Aseptisation des tribunes, revenus TV en hausse, volonté de s’exporter sur tous les continents : ce n’est peut-être qu’une question de temps. Et avec le petit clip de présentation, on s’y croirait déjà.

 

Grenoble invente une nouvelle règle en Top 14

Privé de 3 essais après visionnage vidéo lors de son dernier match de championnat contre Castres, Grenoble a affirmé que le dernier essai aurait dû être accordé : “La réglementation mise en place par World Rugby (anciennement IRB) au moment de l’introduction de la vidéo dans le rugby dispose que lorsque l’arbitrage vidéo ne permet pas de valider, ou non, un essai de manière claire et évidente, sur trois actions consécutives pour la même équipe, l’arbitre de la rencontre doit accorder un essai sur la dernière action”.  Par conséquent, les Isérois ont réclamé la validation de l’essai de McLeod qui leur aurait offert la victoire.

Potentiel crédibilité : 100%. L’AFP a publié une dépêche à propos de cette réclamation farfelue. Difficile de faire mieux.