EURO 2016 – Antonio Conte se rappelera de cet Italie-Belgique (2-0). Outre le succès, le sélectionneur transalpin en a été quitte pour un saignement de nez. La raison ? Un coup sur le nez d’un membre de son staff, dans l’euphorie du premier but italien, un peu trop fêté.

Philippe Da Costa
@philippsch