MASTERS MONTE CARLO – Quand Benoit Paire est dans un jour sans, il est capable de tout. A Monte-Carlo, le Français a pris cher face au vétéran allemand Tommy Haas (6-2, 6-2) mardi. Au milieu du second set, il n’a pourtant pas hésité à critiquer son adversaire, parlant à haute voix de sa lenteur et de sa présumée nullité. Sans doute une façon de s’en prendre à lui-même ou de se motiver mais ça n’a pas fonctionné.

Philippe Da Costa
@philippsch