Oups. Jozef Urban se souviendra longtemps du marathon de la Paix disputé dimanche à Kosice, en Slovaquie. Non pas pour sa prestation sportive, même si le Slovaque a fini à une honorable dixième place, mais davantage pour ce grand moment de gêne en mondovision, la faute à des derniers hectomètres parcourus… le pénis à l’air.

Victime d’un sous-vêtement mal ajusté et d’un probable manque de lucidité après deux heures et quelque vingt minutes d’efforts intenses, Urban a – pardonnez-nous l’expression – mis le paquet dans la dernière ligne droite.

Rémy de Souza
@LaSouz