TOUR D’ITALIE – C’est un classique dans le cyclisme. Dans les courses où la ligne d’arrivée est franchie à plusieurs reprises, des coureurs croient tenir la victoire alors qu’il reste des tours de circuit. C’est la mésaventure qui est arrivée au pauvre Luka Pibernik sur le Tour d’Italie, à Messine, mercredi. Le Slovène pensait bien s’être joué du peloton pour remporter la 5e étape. Il a levé les bras sur la ligne et les a gardés bien haut avant de se rendre compte que la meute n’avait pas décéléré derrière…

Philippe Da Costa
@philippsch