NBA – Célébrer, c’est bien. C’est encore mieux qu’on on inscrit un panier. Dans le cas contraire, on s’expose à un beau moment de solitude. C’est exactement ce qu’a vécu Kemba Walker, jeudi sur les parquets de NBA. Le meneur des Charlotte Hornets pensait bien avoir inscrit un tir primé contre le Heat de Miami. Il a alors tourné le dos au panier et commencé à danser. Sauf que le ballon n’est jamais rentré.

Nick Young avait vécu pareille mésaventure avec les Lakers en mars 2014, devenant instantanément le protagoniste d’un fail culte. Walker vient de le rejoindre au Panthéon des célébrations présomptueuses.

Rémy de Souza
@LaSouz