Bien regarder devant soi, c’est le b.a.-ba sur la route. Il a beau avoir ingurgité des kilomètres comme personne, Yoann Offredo a oublié dimanche ses fondamentaux quelques secondes lors du Paris-Roubaix. Juste assez pour se manger un îlot directionnel placé au milieu de la chaussée. Le coureur de la FDJ, qui s’était retourné pour appeler la voiture de son directeur sportif afin de changer de vélo, s’est retrouvé à terre sur le bas côté.

Un joli vol plané que n’ont pas manqué de capturer les caméras d’Eurosport. Le menton en sang, Offredo a dû abandonner une course dont il était l’un des outsiders. Dur ! Alors Yoann, qu’est-ce qui fait le plus mal ? L’atterrissage ou le fait d’avoir fait un soleil par-dessus son vélo ?