A 15 ans seulement, Martin Oedegaard, talentueux milieu offensif de Stroemsgodset (première division norvégienne), va faire ses début dans la sélection nationale norvégienne, un record de précocité dans le pays scandinave.

Disant voir en lui une “comète”, le coach norvégien Per-Mathias Hoegmo a retenu mardi l’adolescent dans la sélection qui affrontera les Emirats Arabes Unis en match amical le 27 août à Stavanger (sud-ouest de la Norvège). Né le 17 décembre 1998, le joueur n’aura alors que 15 ans et 253 jours, ce qui en fait aussi l’un des plus jeunes internationaux d’Europe. “Il a montré de si belles prestations dans plusieurs matchs de championnat que je souhaite le voir en équipe nationale“, a déclaré Hoegmo dans un communiqué. “J’ai dit, avant la saison, qu’il allait être la comète du championnat et qu’il pourrait devenir le joueur le plus précoce de l’histoire de la sélection nationale. Je ne suis pas surpris qu’il ait fait ses preuves. Maintenant, j’ai hâte de le voir à l’oeuvre pour la Norvège“, a-t-il ajouté.
Évoluant pour Stroemgodset depuis mai, Oedegaard est déjà auteur de trois buts et six passes décisives en 14 rencontres. Sensation sur les médias sociaux, il a, selon son entourage, attiré l’attention de plusieurs grands clubs européens.

C’est énorme, c’est amusant, c’est un rêve qui se réalise“, a-t-il réagi à l’annonce de sa sélection, en admettant tout de même avoir eu “un petit choc” en apprenant la nouvelle.
La perspective de sa sélection avait fait bruisser le milieu du football norvégien, certains estimant qu’il était encore trop jeune. “Si on est suffisamment bon, on est suffisamment âgé“, avait répliqué le père de l’adolescent, Hans Erik Oedegaard, lui-même un ancien de Stroemgodset.

A titre de comparaison le plus jeune joueur à avoir évolué en équipe de France est Julien Verbrugghe qui a joué à 16 ans et 10 mois en 1906. Et le plus jeune joueur de l’histoire de la Coupe du monde Norman Whiteside avait 17 ans et 45 jours lors du match entre l’Irlande du Nord et la Yougoslavie en 1982.