Jeudi soir, le monde du football a vécu un moment historique. La 209e et dernière équipe au classement FIFA, le Bhoutan, a remporté son premier match en compétition officielle, face au Sri-Lanka, 1-0, dans le cadre des qualifications pour la Coupe du Monde 2018.

Héros du soir,  Thsering Dorji, auteur du seul but de la rencontre, n’a pas caché sa joie, aux micros de Reuters : “C’est un très beau moment de ma vie. Je l’attendais particulièrement. L’occasion idéale pour marquer”. Des paroles qui paraissent démesurées, mais qui ne le sont pas tant si on étudie de plus près l’exploit : le Bhoutan a su dominer le Sri Lanka, 173e équipe au classement FIFA. Lors de ses quatre autres rencontres contre le Sri Lanka, le pays aux 800 000 habitants s’était incliné à quatre reprises, et avait encaissé la bagatelle de 14 buts.

Si le Onze au Dragon avait déjà connu trois victoires lors de rencontres amicales dans son histoire, face à l’Afghanistan, Montserrat et Guam, il était plutôt habitué aux humiliations. Après avoir rejoint la FIFA en 2000, le Royaume d’Asie du Sud s’était incliné 20-0 face au Koweït, avant d’encaisser huit pions contre le Turkménistan. Le Bhoutan a ensuite perdu 11-2 contre le Yémen, puis 7-0 contre le Pakistan.

Pas question toutefois de crier victoire trop vite pour le Bhoutan. Le Onze au Dragon jouera le match retour face au Sri Lanka le 17 mars. S’ils confirment leur exploit, les coéquipiers de Thsering Dorji atteindront le deuxième tour des qualifications de la zone Asie. De là à les voir en Russie lors de la Coupe du Monde 2018, la route est encore longue.