Mario Balotelli fait souvent parler de lui, mais rarement de manière positive. L’attaquant italien se distingue au moins autant en dehors des terrains que pendant les matches. Sa dernière boulette ? Avoir posé un lapin à Cecile Kyenge, la ministre italienne de l’Immigration.

Alors que cette dernière l’avait convié à participer à un débat sur le racisme en Italie, Super Mario a décliné l’invitation. Une absence justifiée par la ministre en personne qui aurait, selon la Gazzetta dello Sport, déclaré “qu’il n’était pas venu parce qu’il préférait dormir, donc nous devons respecter sa franchise…” Une excuse un peu légère face à un sujet de cette importance…