Ça fait désormais une bonne douzaine d’années que l’on peut voir Cristiano Ronaldo évoluer sur les terrains. Douze ans pendant lesquels, en bon footballeur, le Portugais est passé par tous les états capillaires. Avant la demi-finale retour de Ligue des champions face à la Juventus Turin mercredi soir (20h45), petit tour d’horizon de l’évolution de CR7 à travers les années. Plusieurs sont à oublier, n’est-ce pas, Cristiano…

1. En 2003, lors du Festival de Toulon avec le Portugal. Ronaldo a 18 ans. C’est bouclé, c’est blond. Ah les années 2000… Erreur de jeunesse… On lui pardonne (on l’a tous fait).

15062003 Toulon U21

2. Novembre 2003. Il est déjà à Manchester United. Toujours blond mais défrisé. Un côté léopard tâcheté (couleur ratée quoi). Une tendance anglaise ? Plutôt une volonté de ressembler à David Beckham…

01112003 Portsmouth PL 3-0

 

3. En 2004, en Ligue des champions face à Porto, le futur vainqueur. Les cheveux plus longs, des restes de couleur mais qui passent et un côté Christophe Dugarry (Diego Forlan aussi) pour le serre-tête.

24022004 LDC PORTO

 

4. Mai 2005 avec le Portugal. Un peu plus de sobriété, pas trop de gel. Ronaldo s’est-il enfin trouvé un style ? A 20 ans, ce serait étonnant. En tout cas, c’est validé par la fashion police capillaire.

PORTUGAL-TRAINING-SCOLARI-FIGO

 

5. En 2006, Ronaldo part en vrille. C’est une année prolifique car il change de coupe comme de maillot. Il tente la moulette (court sur les côtés et en haut, long derrière), interdite depuis 1982. C’est un grand non. Vite des ciseaux !

FBL-ENG-MANUTD-FULHAM

6. Toujours 2006 et toujours la moulette. Sans le passage par la case coiffeur, ça pousse, ça frise et c’est toujours non. Surtout avec les mèches et ce pseudo brushing.

01112006 LDC COPENHAGUE

 

7. Une dernière pour 2006, du 30 décembre, face à Reading. Ronaldo (re)partait de loin mais revient à quelque chose de plus sobre. Pour le réveillon sans doute. L’effet mouillé, c’est moyen mais on avance…

3012006 READING PL

 

8. Mai 2007, c’est sensiblement la même chose mais Ronaldo tente la crête sur le côté. En revanche, on n’avait dit pas le pento.

-

 

9. Avril 2008. Combo moulette-crête avec accroche-coeur. Le summum du ridicule. Ok le joueur espagnol est à la mode cette année-là mais quand même. Son plus beau raté.

FBL-EUR-C1-MANUTD

10. Ronaldo a désormais rejoint le Real Madrid depuis trois ans. On est en 2012. Sa morphologie a changé, son visage aussi. Très rasé sur les côtés, limite dessiné (tendance à venir) pourquoi pas. Mais la mèche froissée style perruche, c’est non.

?????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????

11. Une coupe de cheveux bien connue de Ronaldo. Coupe du monde 2014, il arbore un trait rasé. Certains parlent d’un hommage à la cicatrice d’un jeune fan malade. Sinon très rasé et les cheveux sur le côté. On aime, on n’aime pas, mais il est raccord avec les tendances de l’année.

????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????

12. Ronaldo a maigri. Nous sommes en janvier 2015  à la cérémonie du Ballon d’Or qu’il va remporter. On est dans l’esprit de sa coupe de cheveux précédente mais avec un côté plus rétro. Plus 50’s même. Un poil sérieux mais il va sur ses 30 ans alors…  Et vous, c’est laquelle est votre préférée ?

???????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????

 

François-Miguel BOUDET
 @Fmboudet

Philippe DA COSTA
@philippsch