A J-90 de la Coupe du monde, vous savez que 32 équipes se sont qualifiées pour la compétition. Vous savez également que seules 16 d’entre elles se qualifieront pour les huitièmes de finale avant de s’éliminer par matches à élimination directe. Prolongation, tirs au but… Tout cela n’a pas de secret pour vous. Mais êtes-vous sûr de tout savoir des 64 pages de règlement ? Si on le suit à la lettre, Neymar, Dani Alves ou encore Olivier Giroud devraient être privés de Coupe du monde. On y apprend aussi que le hasard aura peut-être un rôle sur les résultats… Vous ne nous croyez pas ? Lisez plutôt !

1. BRAZUCA, LE BALLON POUR TOUS

Pour Benzema et les autres, pas question d’espérer s’entraîner avec son ballon fétiche. Seul Brazuca a droit de cité. Chaque équipe a reçu de la FIFA, 25 ballons de matches officiels immédiatement après le tirage au sort de la phase finale et en recevra 25 autres à son arrivée au Brésil. Seuls ces ballons pourront être utilisés pour les séances d’entraînement dans les stades officiels et sur les sites officiels.

2. 340m² MEME POUR CEUX QUI NE JOUENT PAS

La FIFA pense à tout, même à ceux qui ne toucheront jamais le ballon. Les terrains de jeu devront avoir les dimensions suivantes : longueur 105m, largeur 68m. Jusque-là pas de surprise. Mais pour assurer un espace suffisant pour l’échauffement des remplaçants et pour les photographes, “le total de la surface au sol doit avoir au moins les dimensions suivantes : longueur 125m, largeur 85m.” 20 mètres en longueur, 17 en largeur : 340 mètres carrés rien que pour eux.

3. LA MOITIE DE LA DELEGATION PRIVEE DE BANC

Vous savez qu’il y a onze joueurs sur le terrain et douze sur le banc, soit toute la liste des vingt-trois. Vous savez peut-être qu’une délégation (joueurs et officiels) est, pour la FIFA, composée de 50 personnes; Mais saviez-vous que seuls les 12 joueurs remplaçants et 11 officiels auront le droit d’être sur le banc pendant les matches ? Les autres devront rester au vestiaire ou en tribunes.

4. ET LA LUMIERE EST VENUE… DU GROUPE ELECTROGENE

Les matches se joueront à la lumière artificielle et tous les stades doivent répondre aux critères de la FIFA permettant l’éclairage uniforme de l’ensemble du terrain conformément aux 2.000 lux requis, soit ce qui est nécessaire pour faire de la télé HD (c’est écrit dans les textes). En cas de défaillance du système général, un groupe électrogène indépendant doit être installé. Il doit pouvoir prendre le relais pour qu’ “au moins deux tiers de l’intensité spécifiée par la FIFA soit disponible“.

5. PREVOIR L’IMPREVISIBLE

La compétition commence officiellement le 12 juin et même si seules quatre nations jouent ce jour-là, toutes les équipes seront déjà présentes au Brésil puisque “chaque équipe participant à la compétition finale doit arriver dans le pays organisateur au moins cinq jours avant son premier match.” Il n’est pas précisé si la FIFA craint les incertitudes de dernière minute liées aux grèves en France, aux volcans islandais ou aux négociations de primes au Cameroun.

6. PAS DE TATOUAGES

A la lettre, Neymar, Alves et Giroud (entre autres) n’ont pas le droit de jouer la Coupe du monde. Leurs tatouages les disqualifient. Lisez plutôt : “Les joueurs et officiels ne doivent pas afficher de messages ou slogans de nature politique, religieuse ou personnelle dans quelque langue ou sous quelque forme que ce soit sur leur tenue, leur équipement (sacs, récipients pour les boissons, valises médicales, etc.) ou leur corps.” Les tatouages visibles sont bien interdits par la FIFA. Prendra-t-elle des mesures pour couvrir d’office leurs avant-bras ?

7. UN SEULE COULEUR: CELLE DE LA FIFA

Lors de la Coupe du monde, pas question de changer de maillot selon le bon vouloir des sponsors, comme l’a fait récemment le Brésil en plein milieu du match. Certes, chaque équipe est tenue d’avoir deux équipements, et de les amener, pour les 23 joueurs, à chaque rencontre. En matière d’équipement les règles sont pourtant à la fois très nombreuses et très strictes. Florilège :

– “Chaque équipe doit informer la FIFA de la couleur de ses deux tenues (maillot, short et chaussettes)

– … officielle et de réserve

– l’une devant être plutôt sombre, l’autre plutôt claire.

– Chaque équipe doit choisir trois couleurs contrastées pour la tenue des gardiens de but…

– C’est la FIFA qui informera les équipes des couleurs qu’elles porteront pour chaque match…

– … en essayant de faire en sorte que chaque équipe porte ses couleurs officielles

– Si les couleurs des deux équipes et celle des officiels de match risquent d’être confondues, l’équipe A du calendrier des matches officiel sera (…) autorisée à porter sa tenue officielle

– … et l’équipe B portera sa tenue de réserve ;

– Si nécessaire, les deux équipes combineront leur tenue officielle et leur tenue de réserve.

– La FIFA fera en sorte que chaque équipe porte ses couleurs officielles au moins une fois dans la phase de groupes.

A tous ces principes s’ajoutent une multitude de consignes liées à l’équipement comme autant de défis aux concepteurs des maillots.

8. 90 SECONDES POUR CHANTER (SANS CONVAINCRE)

Pas question de traîner au moment des hymnes. Après celui de la FIFA joué pendant que les équipes pénètreront sur le terrain, les hymnes nationaux des deux pays sont joués selon le CD qu’ils auront fourni à la FIFA. Mais attention : 90 secondes maximum.

9. COUPES EN TOC, MEDAILLES EN VRAC

Gagner la Coupe du monde signifie en réalité gagner le droit de faire une photo avec la coupe. L’équipe victorieuse ne repartira pas avec la Coupe du monde. Après avoir reçu le véritable trophée des mains du Président de la FIFA, les vainqueurs devront le rendre en échange du “trophée des vainqueurs” (une copie, en somme) au plus tard avant de quitter le Brésil. Mais même ce trophée n’appartient pas au vainqueur. “Le trophée des vainqueurs peut être temporairement confié à la surveillance de l’association membre victorieuse mais il reste en tout temps la propriété de la FIFA. Il doit donc être retourné à la FIFA dès que cette dernière le demande expressément par écrit.”

Après avoir rendu le trophée des vainqueurs, les lauréats pourront toujours se consoler en admirant leur médaille. “50 médailles seront remises à chacune des trois premières équipes de la compétition.

10. PILE OU FACE?

Le hasard, enfin, peut décider des résultats de la Coupe du monde. On pourrait bien avoir besoin d’un tirage au sort pour déterminer qui du Brésil ou du Cameroun, ou qui de la France ou de la Suisse, passera en huitièmes de finale à l’issue de la phase de groupe. En cas d’égalité après les matches de poule, la FIFA a prévu toute une série de critères prenant en compte le nombre de points, de buts et les résultats des confrontations directes. Mais si cela ne suffit pas, le septième niveau prévu pour départager les équipes est ni plus ni moins “un tirage au sort effectué par la commission d’organisation de la FIFA.” Aux joueurs de tout faire pour ne pas en arriver là.

Maintenant vous savez tout, vous êtes prêt pour la Coupe du monde. Plus que 90 jours à attendre … et à bachoter.