Après un début de polémique, l’OL est revenu sur sa décision de ne pas attribuer dans son futur stade de siège ni de loge portant le 42, numéro du département du grand rival Saint-Etienne.

C’est Jean-Michel Aulas qui l’a annoncé sur… Twitter en réponse au Progrès.

Un communiqué de l’OL est venu compléter cette déclaration : “Compte tenu des différentes réactions engendrées par l’initiative des services marketing du club qui se voulait être une simple taquinerie (…), la direction générale a pris cette décision” car “le derby doit demeurer un événement (…) empreint de folklore et de légende mais aussi de sincère amitié, excluant aversion et débordement”.

Mardi, l’OL avait fait valoir “un trait d’humour” pour justifier sa décision de ne pas utiliser le 42.

“C’est un clin d’oeil mais pas du tout un manque de respect. Le derby, c’est ça aussi. Il faut le laisser au niveau de l’humour”.

Mais cette décision a suscité la colère de nombreux supporteurs stéphanois et du sénateur socialiste de la Loire Maurice Vincent. Mercredi, il en avait même appelé au sénateur-maire de Lyon Gérard Collomb “afin qu’il puisse faire entendre au club rhodanien la voix de la raison sur cette affaire symbolique qui dépasse largement le cadre du football”. 

La réponse du maire lyonnais, sur le ton de la plaisanterie.

AFP