FOOTBALL – Imaginez François Hollande s’impatienter devant le Trophée des champions et demander à ce qu’on procède à la séance de tirs au but après une heure de jeu pour en finir rapidement. Cela paraît impensable. C’est pourtant ce qui se serait passé, samedi en Mauritanie, lors de la Supercoupe locale qui opposait le FC Tevragh Zeina à l’ACS Ksar du côté de Nouadhibou.

Alors que les deux équipes étaient dos à dos (1-1), l’arbitre a mis un terme aux débats après 63 minutes de jeu, selon le souhait du président Mohamed Ould Abdel Aziz, à en croire le site afrik-foot. C’est que le dirigeant mauritanien était pressé en cette journée de célébration du 55e anniversaire de l’indépendance du pays.

Cette version des faits est contestée par la Fédération mauritanienne de football (FFRIM), qui a tenu à apporter quelques “éclaircissements” sur cette surprenante décision via sa page Facebook, lundi.

Rémy de Souza
@LaSouz