Olivier Giroud, ses déboires et sa comm’, deuxième épisode. Et dernier, souhaitons le lui…

Après avoir surpris son monde ce week-end en s’excusant publiquement pour son dérapage avec une mannequin, dérapage révélé par un tabloïd avec quelques photos, le buteur français d’Arsenal a de nouveau fait usage de son compte Twitter dans la nuit de mardi à mercredi. A moins de 24 heures d’Arsenal – Bayern, il a annoncé à ses 685.000 suiveurs : “Oui j’ai commis une erreur, mais je n’ai pas commis d’adultère. Les choses sont claires.”

En français et en anglais, pour être certain d’être bien compris. Cette précision pour le moins intime a évidemment déclenché une foule de réactions plus ou moins inspirées. Entre les fans qui décèlent dans ce tweet la bienveillance de quelques avocats, et ceux qui implorent le joueur de marquer quelques buts mercredi, une certitude : Giroud a de quoi s’occuper sur tous les terrains en ce début d’année 2014. “Giroud, c’est l’heure d’aller au lit”, l’a intimé l’un d’entre eux. En tout bien tout honneur.