Agacé par l’attitude de José Mourinho, Arsene Wenger n’a pas hésité à remettre en place le technicien portugais durant la première période du match Chelsea-Arsenal (2-0). Une altercation qui n’est pas passée inaperçue puisque la vidéo de cette scène tourne encore en boucle sur les réseaux sociaux.

Mais aussi surprenant qu’il puisse paraître quand on connaît le flegme habituel de l’entraîneur des Gunners, ce pétage de plomb n’est pas le premier provoqué par José Mourinho. Même si les adversaires du Portugais font en général preuve de retenue en essayant de ne pas céder à ses nombreuses provocations, certains lui ont déjà fait comprendre qu’ils ne l’appréciaient pas particulièrement.

“Des gens comme Mourinho sont les ennemis du football” (Volker Roth, 2005)

Cette déclaration de Volker Roth, responsable de la Commission d’arbitrage de l’UEFA, faisait suite aux commentaires suspicieux émis par Mourinho à l’encontre de l’arbitre suédois Anders Frisk après un match entre Chelsea et Barcelone qui avaient poussé celui-ci à mettre fin à sa carrière d’arbitre après avoir reçu des menaces de mort. “Nous ne pouvons pas accepter que l’un de nos meilleurs arbitres soit obligé de démissionner à cause de cela. Des gens comme Mourinho sont les ennemis du football.

Roth-Finger-5x4_Diashow

“Il devrait fermer sa bouche pour de bon, jusqu’à la fin de la saison” (Ferguson, 2007)

A la lutte avec Manchester United pour le titre de champion d’Angleterre en 2007, José Mourinho, alors entraîneur de Chelsea avait critiqué l’arbitrage. Une sortie qui n’avait pas plu du tout à Sir Alex Ferguson : “Je pense qu’il est la dernière personne qui devrait parler des arbitres… Son club a été impliqué dans tellement de choses avec les arbitres ces dernières années, avait souligné Ferguson. Je pense qu’il devrait fermer sa bouche pour de bon, jusqu’à la fin de la saison.

bosses_1672997a

“Il a toujours quelque chose à dire parce qu’il ne sait pas reconnaître ses erreurs. Tout le monde sait que Mourinho ne reconnaît jamais qu’il a tort.” (Cristiano Ronaldo, 2007)

Les relations entre José Mourinho et Cristiano Ronaldo n’ont pas toujours été au beau fixe, et ce bien avant que Mourinho ne devienne entraîneur du Real Madrid. En 2007, Ronaldo avait ainsi critiqué l’attitude de Mourinho :  “Il a toujours quelque chose à dire parce qu’il ne sait pas reconnaître ses erreurs. Tout le monde sait que Mourinho ne reconnaît jamais qu’il a tort.

“Il a donné un mauvais exemple et insulté tout le monde en Italie” (Massimo Allegri, 2010)

L’entraîneur de Milan, Massimo Allegri, n’a pas vraiment gardé un bon souvenir du passage de Mourinho à l’Inter de Milan. « Il a donné un mauvais exemple et insulté tout le monde en Italie. » Ambiance… Pietro Lo Monaco, ancien directeur sportif de Catane, avait lui aussi eu des mots très durs pour le technicien portugais. “Mourinho est purement et simplement le genre de mec qui devrait être frappé dans les dents”, avait-il déclaré en 2008.

Victor Valdes avait failli en venir aux mains avec Mou (2010)

En avril 2010, Victor Valdes avait failli en venir aux mains avec Mourinho, alors entraîneur de l’Inter après la victoire de Milan face au FC Barcelone en demi-finale de la Ligue des champions. Agacé par la célébration excessive du “Special One”, le gardien barcelonais avait tenté de le calmer avant que des membres du staff séparent les deux hommes.

Valdes Mourinho montage

“Il est grossier et n’a aucune éducation” (Beckenbauer, 2011)

En 2011, Franz Beckenbauer avait été parfaitement clair lorsqu’on lui avait demandé ce qu’il pensait de José Mourinho alors que ce dernier avait été désigné meilleur entraîneur de l’année par la FIFA en 2011. “Il est grossier et n’a aucune éducation. Le fait qu’il porte des pulls en cashmere ne fait pas de lui un gentleman. Les capitaines et entraîneurs du monde entier ont pensé qu’il avait de meilleurs résultats avec moins de ressources que ses rivaux, mais son comportement pour atteindre ses objectifs n’a pas été correct.

“C’est le pu**** de chef !” (Guardiola, 2011)

Critiqué par son homologue du Real Madrid José Mourinho pour une question d’arbitrage à la veille de la demi-finale aller de Ligue des champions 2011 entre le Real Madrid et le FC Barcelone, Pep Guardiola avait répondu de manière très offensive.
Il m’a tutoyé alors je vais le faire aussi. Demain nous nous affrontons sur le terrain à 20h45. En dehors du terrain, il m’a déjà battu. Je lui offre sa Ligue des champions personnelle en dehors du terrain. Qu’il en profite et qu’il la ramène chez lui, avait ironiquement commenté Pep Guardiola. Dans cette salle c’est le putain de chef, le putain de maître et je ne veux pas rivaliser avec lui un seul instant “.

“Un guignol, une marionnette” (Eto’o, 2014)

L’attaquant camerounais n’avait pas vraiment apprécié que son entraîneur de Chelsea émette des doutes sur son âge réel en février 2014. “Ce n’est pas parce qu’un guignol m’a traité de vieux que vous allez croire à cela ” avait-il d’abord répondu dans la presse avant d’en rajouter cet été en qualifiant Mourinho de “marionnette” sur le site de la CAF : “Contrairement à ce qu’une marionnette dit à propos de mon âge, je suis encore en bonne forme physique. A 33 ans, je me sens vraiment bien. J’ai prouvé que je pouvais faire mieux que des jeunes.”

etoo-mourinho

Jefferson Montero, pas impressionné par Mourinho (2014)

Mi-septembre, quelques jours avant son altercation avec Wenger, Mourinho avait déjà été bousculé devant son banc. Cette fois c’était par Jefferson Montero. Le joueur de Swansea n’avait pas apprécié que l’entraîneur des Blues cherche à gagner du temps en récupérant le ballon.