Hope Solo, l’emblématique gardienne de but des Etats-Unis, a des revendications sur les primes versées par la FIFA après la Coupe du monde de football féminin.

La championne du monde a publié sur son compte Twitter une photo où l’on voit un groupe venu accueillir les héroïnes à Los Angeles brandir une pancarte “Equal Pay 4 Women Athletes !” (“Salaires égaux pour les athlètes féminines). Elle a ajouté en légende : “je ne pourrais pas être plus d’accord”.

Une manière de rappeler le monde d’écart qu’il y a entre les joueuses de football et leurs homologues masculins. A titre de comparaison, les Américaines n’ont touché une prime “que” de 2 millions de dollars tandis que les Allemands champions du monde en 2014 ont touché… 35 M$ ! C’est guère plus que pour toutes les équipes qualifiées l’an dernier au Brésil qui ont touché au minimum 1,5M$ de prime de qualification.

Evidemment, les sommes en jeu sont bien moins considérables puisque seulement 25,4 millions de personnes se sont passionnées pour la démonstration des Etats-Unis contre le Japon (5-2). Mais Hope Solo a tenu à mettre en lumière un traitement qui mériterait d’être davantage équilibré.

 

François Miguel Boudet