Fan de tatouages, Jay Bothroyd est au coeur de la polémique depuis qu’il a révélé une photo de la dernière oeuvre de son tatoueur sur son compte Instagram. Torse nu sur la photo, l’attaquant des Queens Park Rangers exhibe fièrement un tatouage composé de quatre dessins d’armes formant le mot LOVE : un pistolet pour le L, une grenade pour le O, un couteau pour le V et une arme automatique pour le E. Pour se justifier Jay Bothroyd a expliqué que cela signifiait “qu’il faut se battre pour l’amour...” Selon lui : “C’est surtout artistique“.

Cible des principaux représentants de la lutte contre la violence qui lui ont reproché de ne pas montrer le bon exemple aux plus jeunes, le footballeur a depuis retiré la photo des réseaux sociaux mais le tatouage, lui, est (presque) indélébile…