Laurent Koscielny, le défenseur central d’Arsenal et de l’équipe de France, a participé avec un groupe d’investisseurs au sauvetage des usines d’accordéon Maugein à Tulle, la ville de naissance du joueur.

Le footballeur de 28 ans a injecté une partie des 600 000 euros dans le capital de l’usine corrézienne, en redressement judiciaire depuis décembre et menacée de fermeture.
Selon le site internet de France Info et d’Europe 1, Koscielny aura pour partenaire Frédéric Gervozon, PDG d’Andros.
Grâce à ce beau geste, 11 des 17 salariés de la fabrique vont ainsi pouvoir garder leur emploi.

Une chose est sûre, Laurent Koscielny n’a pas oublié ses racines corréziennes.