Environ 600 000 visiteurs sont attendus au Brésil pour assister à la Coupe du monde 2014. La FIFA a donc cru bon de donner quelques conseils touristiques dans son dernier numéro de FIFA Weekly publié le 21 mars. Dix recommandations pour “éviter tout malentendu culturel“. Cela n’a pas plu à tout le monde. La FIFA, qui avait peut-être voulu faire de l’humour, a raté son coup et fait marche arrière en retirant le document de son site: “Le texte avait un ton léger et n’avait à aucun moment l’intention de critiquer le Brésil, a indiqué la Fifa à l’AFP. L’objectif était de montrer la décontraction caractéristique du peuple brésilien. De toute façon, nous avons retiré le document du site et demandons pardon s’il a été interprété comme une critique du pays”. Extraits.

– “Oui ne veut pas toujours dire oui”

Les Brésiliens sont des gens ouverts et optimistes et ils ne commencent jamais une phrase par “non” mais parfois “oui” veut dire “peut-être” donc si quelqu’un vous dit “oui, je te rappelle”, ne vous attendez pas à un coup de fil dans les cinq minutes.

– Les Brésiliens ne sont pas ponctuels

La ponctualité n’est pas une science exacte au Brésil. Personne ne s’attendra à ce que vous soyez à l’heure. Un retard de 15 minutes est la norme.

– Les Brésiliens sont tactiles

Les Brésiliens ne sont pas habitués aux coutumes européennes où le maintien d’une distance de courtoisie est bien vue. Les contacts tactiles sont fréquents entre deux personnes qui discutent ensemble. Dans les boîtes de nuit, cela peut amener à des baisers, ce qui ne doit pas prêter à confusion : un baiser au Brésil est une forme de communication non-verbale et non une invitation à aller plus loin…

– File d’attente

Attendre patiemment dans une file d’attente n’est pas dans l’ADN des Brésiliens. Dans un escalator par exemple les gens ne se rangent pas d’un seul côté comme les Britanniques. Ils préfèrent cultiver le chaos, mais vous arriverez quand même en haut (en général).

– Mangez malin

Dans les restaurants à volonté, soyez patient et contrôlez votre faim car le meilleur plat est en général servi en dernier.

– La loi du plus fort

Sur les routes, les piétons sont souvent ignorés. Même aux passages piétons, les véhicules s’arrêtent rarement de bonne grâce. Et entre les véhicules eux-mêmes ce sont les plus larges qui auront la priorité.

– Goûtez les baies d’Acai

Ces baies venant d’Amazonie sont très efficaces pour maigrir et aident à lutter contre les rides. Elles ont pour réputation d’être aussi efficaces qu’une boisson énergisante et quelques baies mangées à la mi-temps suffiraient à remettre d’aplomb le footballeur le plus fatigué.

– Topless

Contrairement à ce que vous croyez peut-être, le topless est interdit et vous pouvez écoper d’une amende si vous bronzez sans maillot de bain sur la plage. Même si les bikinis comportent moins de tissu qu’en Europe, ils sont obligatoires.

– Pas d’Espagnol

Les gens espérant communiquer en espagnol vont être déçus. La langue nationale est le brésilien, une variante du portugais. Et si vous désignez Buenos Aires comme étant la capitale du Brésil, attendez-vous à être expulsé.

– Soyez patient

Au Brésil les choses sont souvent faites à la dernière minute et s’il y a une chose que les touristes doivent absolument retenir, c’est de rester patient et de contrôler leurs nerfs. Tout se passera bien et sera prêt à temps. C’est aussi valable pour les stades de foot. En fait le mode de vie des Brésiliens pourrait se résumer ainsi “relaxa e aproveita”(détends-toi et profite).