Fédération française de football
87 boulevard de Grenelle
75015 PARIS

                                                                                                     Monsieur José Mourinho
                                                                                                     Chelsea Football Club
                                                                                                     Stamford Bridge, Fulham road,
                                                                                                     Londres SW6 1HS, Angleterre                                                                                                                                                   

                                                                                                     A Paris le 7 février 2015

Objet : Lettre de remerciements

Très cher Special One,

C’est avec un plaisir non-dissimulé que nous avons eu vent de vos propos au sujet des éclosions de Raphaël Varane et de Kurt Zouma, sous votre aile. Toute publicité pour notre institution, notamment gratuite, est bonne à prendre. Surtout devant les caméras du monde entier, toujours (sus)pendues à vos lèvres.

Pour ce qui est des remerciements, nous préférons attendre l’Euro 2016 et même la Coupe du monde 2018. Si notre équipe de France est sacrée chez elle ou en Russie avec une charnière centrale composée de Messieurs Varane et Zouma, nous ne manquerons pas de revenir vers vous. Et qui sait ? Si votre Portugal natal ne vous a toujours pas appelé, il n’est pas impossible que nous vous proposions la succession de Didier Deschamps. A 55 ans, il sera temps de vous risquer à la tête d’une sélection, non ?

En revanche, nous souhaitons déjà vous remercier pour votre gestion parfaite de certains de nos anciens comme Claude Makelele, excellent lors de votre premier passage à Chelsea, ou encore de Patrick Vieira à votre époque de l’Inter Milan. Ils ont, grâce à vous, évité une fin de carrière dans l’indifférence générale, comme celle de nombreux joueurs, dans une maison de retraite de division inférieure. Nous n’oublions pas, non plus, la façon dont vous avez “réveillé” Karim Benzema lors de votre arrivée au Real Madrid.

Avant de vous laisser œuvrer à la progression de nos jeunes, une dernière chose. Vous serait-il possible d’étudier les cas de deux de nos ex-meilleurs espoirs qui n’ont jamais tenu leurs promesses ? Le premier s’appelle Hatem Ben Arfa. Vous avez pu l’apercevoir en Angleterre dernièrement. Le second évolue à Lyon et s’appelle Yoann Gourcuff. Il est peut-être un peu tard mais ils ont vraiment du talent. Avec vous, qui sait s’ils ne feraient pas profiter les Bleus de deux, trois années merveilleuses ?

Dans l’attente de votre réponse (pour Ben Arfa et Gourcuff, c’est assez urgent), nous vous prions de croire, très cher Special One, à notre profonde gratitude pour la réussite du football français ces dernières années et, nous l’espérons, celle à venir.

                                                                                                              La Fédération Française de Football