Mathieu Flamini est aujourd’hui un joueur de complément à Arsenal. Mais demain, le milieu de terrain français âgé de 31 ans pourrait bien être un riche industriel. Après 7 ans de recherche et beaucoup d’argent investi,  le Gunner est en effet à la tête de l’unique entreprise dans le monde capable de produire en quantité industrielle de l’acide lévulinique, “une molécule capable de remplacer le pétrole sous toutes ses formes”. Flamini a révélé ce secret bien gardé, dimanche dans les colonnes du Sun.

“Durant 7 ans, j’en ai parlé à personne. Mes parents l’ont appris l’année dernière et mes coéquipiers à Arsenal le découvriront probablement en lisant cet article”, raconte le Marseillais au tabloïd anglais. “Quand j’ai déménagé à Milan en 2008, j’ai rencontré Pasquale (Granata, un entrepreneur italien de 32 ans avec qui il a fondé la société GF Biochemicals pour Granata-Flamini), qui est devenu un ami proche. On souhaitait faire quelque chose ensemble pour l’environnement et contribuer à la lutte contre le changement et le réchauffement climatiques”. C’est ainsi que GF Biochemicals est né. “Ça me permettait de penser à autre chose car une carrière de footballeur est faite de hauts et de bas. Et ça m’a stimulé intellectuellement”, poursuit Flamini.

Loin du cliché du footballeur qui n’a rien dans le crâne, Flamini est le patron d’une société qui compte quelque 80 employés et fait vivre environ 400 personnes. Et pour laquelle l’avenir semble des plus radieux. “Nous sommes des pionniers, assure l’homme aux 3 sélections en équipe de France. Nous ouvrons un nouveau marché, d’une valeur potentielle de 20 milliards de livres (plus de 28,5 milliards d’euros)”.

Rémy de Souza
@LaSouz