Un jour de publication de liste des vingt-trois , c’est un jour où il est toujours bon de faire partie des happy few. De ceux qui savent avant. Didier Deschamps avait beau n’être programmé qu’à 20 heures sur TF1, être à l’affût d’une fuite, d’une inévitable fuite, fait partie de ces activités qui épicent une telle soirée. Mardi, ça n’a pas coupé. En fin d’après-midi et début de soirée, c’était sûr : il y aurait trois surprises dans la liste de Deschamps. Morgan Schneiderlin, Aymeric Laporte et Benjamin Stambouli. Un “bruit de couloir” a donné un peu d’ampleur à la rumeur sur Twitter.

Certains ont même réussi le carton plein : annoncer les vrais surprises (Cabella, Schneiderlin) et les fausses (Laporte, Stambouli).

Dès le matin, une grande radio d’info avait, semble-t-il, anticipé les choses. La rumeur, pas la liste…

En revanche, si on peut trouver au site uruguayen Pasion Libertadores une intuition assez développée quant à l’absence de Nasri, celui-ci a tenté un gros pari en nous annonçant, trois heures avant la prestation de Deschamps, les présences de Ruffier, Gonalons et Lacazette dans la liste finale.

A 20 heures 20, Deschamps prit la parole sur TF1. Et tout le monde fut dans le secret des Dieux.